Le jardin partagé des habitants de Gentilly -Val de Marne

Accueil > Gentil’tuyaux > Ficelles du jardinier > Tresser l’osier vivant

Tresser l’osier vivant

samedi 23 février 2013, par Annie

Cela ne s’improvise pas !
On a tous vu, dans les jolies pages glacées des magazines de jardin, des haies, des tonnelles, des cabanes tressées avec de l’osier qui, à chaque printemps, se couronnent d’un toupet de feuilles vert tendre. Et de rêver.....
Alors on a fait un stage pour voir un peu de quoi on rêvait ! Il faisait un froid de gueux et les liens d’osier cassaient , mais nous avons appris les tours de main.Et puis maintenant on connaît une oseraie en Seine et Marne, jolie promenade en perspective....

Exemple : pour un tressage de 5m linéaire de haie - une botte de 100 brins de +/- 2m.
2 brins devant, 2 brins derrière, soit 20 brins par mètre linéaire espacés de 20 cm,
Enfoncer de 30 cm en terre et tresser - une fois le tressage terminé, tailler le haut des brins sur 10/15 cm pour faciliter le bouturage.
Après la plantation, un arrosage généreux facilite la reprise... et durant le printemps et l’été de la première année.
En hiver, une taille courte des nouvelles branches fera ressortir la structure, qui va se souder au fil du temps.Une botte de 100 brins coûte 60 €

Des idées pour notre jardin ? On peut planter l’osier jusqu’à mi-avril .....


Voir en ligne : L’osier de la vallée du Morin